Réfléchir à son identité personnelle

Après avoir lu l’article sur «Exploring one’s self-identity», http://www.thirdcultureprofessionals.com/2017/08/a-time-for-reflection-on-self-identity.html plusieurs lecteurs du Blog m’ont demandé d’écrire sur l’identité personnelle (self-identity).

Beaucoup d'entre nous ont remis en question leur identité personnelle à un certain stade de leur vie, consciemment ou inconsciemment. Ce questionnement peut notamment se produire lors d’un changement d’environnement social ou perception de perdre cet environnement à l’occasion, par exemple, d’un déménagement à l'étranger, d’un changement de carrière ou d’une perte d'emploi.
Pour certains, un déménagement à l'étranger est relativement facile à accepter et fait partie de leur nouvelle identité personnelle, ou au moins en partie. Pour d'autres, ce changement est plus difficile à accepter et nécessite une période de questionnement et d'adaptation à ce nouvel environnement et aux situations qu’il engendre.

La notion d'identité personnelle est complexe et affecte toute le monde d’une manière différente. En tant qu'adulte, nous avons tous/toutes une histoire différente à raconter qui comporte un nom, une enfance, des expériences de vie, des milieux sociaux et des intérêts et affinités. Notre environnement social et son influence ont un impact important sur la façon dont nous nous voyons et comment les autres nous voient. En réfléchissant rétrospectivement à mon expérience en tant que conjointe d’expatrié, je souris lorsque je repense à la façon dont je me suis présentais lors d’événements sociaux à la question traditionnelle « Et vous, qui êtes-vous / que faites-vous ». Ma réponse se faisait très souvent en français tout en ajoutant ma touche d'humour anglo-saxon : « Avant, j'étais chasseuse de tête. Maintenant je suis la « Femme de X ». Cette rapide présentation de ma personne a toujours provoqué un sourire crispé de mes interlocuteurs qui s’en allait après 5 à 10 minutes de conversation courtoise avec cette idée : derrière l’étiquette « Femme de X", il existe une personne avec une identité et une histoire à raconter.

Aujourd'hui, je suis heureuse de me présenter comme "Brid- avec ses qualités et des centres d'intérêts multiples, une chasseuse de tête qui a pris une pause dans sa carrière, une animatrice de blog, la « Femme de X », une mère et une personne qui aime découvrir de nouvelles cultures et nouveaux savoir-faire". Pour autant que je me souvienne, mon travail a joué un rôle important dans la construction de mon identité personnelle, comme c'est le cas pour beaucoup de personnes dans les sociétés occidentales. Lorsque je me présentais à de nouvelles personnes, j’associais mon travail comme premier élément de mon identité personnelle. Lorsque j'ai eu et j’ai pris le temps en tant que conjointe d’expatrié, de m’asseoir et de reconsidérer ce qui me faisait moi, j'ai découvert à quel point mon travail tenait une importance majeure dans ma vie, malgré le fait que j’avais d'autres responsabilités, centres d’intérêt et passions !

J'ai utilisé ce moment précieux pour réévaluer mon identité personnelle et pour mettre en place quelques changements dans mon mode de fonctionnement. Cela a commencé par un rééquilibrage entre des activités professionnelles et personnelles. Je me suis rendue compte que je pouvais être tout aussi efficace au travail, profiter du temps précieux avec ceux qui me sont chers à moi, et consacrer plus de temps à mes hobbies.

Trouver un équilibre dans son identité personnelle n'est pas toujours évident car nos vies sont complexes : parfois, nous avons beaucoup de rôles à jouer qui laissent peu de temps à l’auto-réflexion. Trouver le juste équilibre est particulièrement plus difficile lorsque le travail a été, ou est toujours, le principal moteur de son identité personnelle. Lorsque vous faites le choix de suivre votre conjoint/e, c'est une formidable opportunité pour réfléchir sur qui vous êtes, quels sont vos centres d’intérêt et vos motivations. C'est aussi l'occasion d'observer, de s'impliquer dans des activités, groupes et de développer / acquérir de nouvelles expériences et compétences qui pourront vous aider dans l’immédiat et dans l'avenir. 

Si l'on utilise cette période de conjoint/e d’expatrié pour faire un point sur soi, sur ses atouts et ses ambitions, cette réflexion peut débaucher sur des talents, des compétences et des centres d’intérêt méconnus de soi-même. Cela peut aussi conduire à de nouvelles opportunités de travail ou à un épanouissement personnel. D'un autre point de vue, la réflexion sur l'importance que nous accordons à certains aspects de notre identité personnelle est également un exercice utile pour la transition vers la retraite (qui elle est définitive !). Lorsque nous partirons à la retraite, notre statut et notre carrière professionnelle feront partie de notre identité passée. Si nous savons déjà développer des centres d’intérêt et des passions, la transition vers la retraite sera plus facile, plus douce et mieux préparée. 

Copyright © 2017-2018 www.thirdcultureprofessionals.com Certain Rights Reserved

Reader Recommendations

"I enjoy reading your blog as it gives very useful information to people like me – working on restarting his/her professional life after a period of expatriation. Your useful tips help to deal with this situation in a stress-free mode and help to methodically face few challenges. I highly recommend Brid’s articles to anyone who knows they have to do something to find a new job, but they don’t know how to do it”.

"During a period of professional reorientation where I needed financing, I used the advice of Brid to write my Skills-Based CV. Thanks to her advice, my Skills-Based CV convinced the financing organization. I highly recommend her articles".

Contact Form

Name

Email *

Message *